Gandi augmente ses prix

Publié le 17/06/2023

Et ça rime, donc c'est vrai.

tagged #Gandi , #registrar , #DNS , #imap , #Apple , #iCloud , #Proton , #ProtonMail and #Purelymail

Voir aussi

↑ prix = ↑ qualité (?)

Il n’y a pas vraiment de surprise à ce que grandi augmente ses tarifs après le rachat par Total Webhosting Solutions, société toute pourrite, qui a déjà à moitié coulé O2Switch.

En moyenne, l’augmentation se situe entre 350% et 500%; la cause principale étant que les boîtes mails ont été dissociées de la gestion du nom de domaine : ce dernier subit une augmentation selon une grille tarifaire proprement degeulasse, structurée en colonnes dont les indices ne sont pas expliqués (A ? B ? … ).

Mon nom de domaine en .be passe ainsi de 14.92€ (mailboxes inclues) a 23.99€ / an, en auxquels il convient d’ajouter 4.79€ / mois pour leur nouvelle offre mailbox - ce qui revient à un peu plus de 80€ / an. De 14.92€ a 81.48€. Tous les ans.

Il n’y a pas à tergiverser: je me casse.

Plouf parlait justement de "merdification" :

Les utilisateurs sont habitués, migrer vers un autre service est difficile, la plupart vont payer. Surtout si cette hausse est progressive. L’objectif n’est pas d’avoir de nouveaux utilisateurs, mais bien de faire cracher ceux qui sont déjà là. »

Nom de domaine

Dans tous les cas, il me faut un nouveau registrar, mais cela peut attendre octobre ou novembre. Je pensais à OVH ; leur interface n’est pas la meilleure, mais ils proposent une API, leurs tarifs sont franchement acceptables et ils sont en France. Il existe d’autres idées, mais je ne sais pas si elles sont réellement meilleures.

Boite mail

Concernant la boîte mail, je suis seul à utiliser ce nom de domaine ; il n’y a donc pas de vraies difficultés à migrer, tant sur le nouveau fournisseur de service accepte un domaine personnalisé.

Dans l’immédiat, je pencherais pour trois solutions :

  1. Purelymail, pour 10€/an
  2. iCloud, pour 12€/an. Le nombre d'adresses liées à un domaine semble limité à 3.
  3. ProtonMail, à 48€/an.

La première me semble plus éthique, compatible CalDAV et CardDAV - donc, avec mes données sur NextCloud. Le soucis est qu'elle semble être développée, mise en avant et maintenue par une seule personne. La seconde mieux intégrée, mais m’obligeant à alimenter l’ogre MAGAF, qui connaît déjà bien beaucoup de choses sur ma vie, mes amis et mes emmerdes. La troisième me semble être le meilleur choix, mais je n'ai pas vraiment la possibilité de sortir des sous pour le moment. Ce sera donc la deuxième.

Dans un premier temps, j’ai donc configuré les enregistrements TXT, CNAME et MX avec la configuration proposée par Apple. Long story short: a part que j’avais oublié de valider l’association de mon adresse à mon compte iCloud, la configuration m’a pris 14 minutes en cuvant mon verre et en discutant tatouages avec tonton.

Transfert imap

Il restait ensuite à récupérer les mails présents dans l'ancienne boite vers la nouvelle. Pour cela, je passe par une image Docker d'imapsync.

Il est nécessaire de générer un mot de passe spécifique, pour éviter d'envoyer les données en vrac dans la nature. Cela peut se configurer via la page suivante. Ceci permet d'avoir une authentification facile (mais moins sécurisée) par un programme plutôt que par un humain. Gardez la page ouverte, on révoquera le mot de passe une fois que l'opération aura été finalisée. 1

La commande en question :

podman run --rm docker.io/gilleslamiral/imapsync:latest imapsync --host1 mail.gandi.net --user1 <user> --password1 <password> --compress1 --host2 imap.mail.me.com --user2 <user@icloud.com> --password2 <mot de passe applicatif généré ci-dessus>

En fonction de la volumétrie à transférer, comptez large niveau temps de traitement : avec les paramètres par défaut, j'avais une moyenne de 0.71 message / seconde - pour transférer 1.5GB, il a fallu pratiquement 3h. Aussi, les différents dossiers se sont tous retrouvés sous les éléments "envoyés", mais comme je n'ai qu'une petite dizaine de dossiers différents, leur déplacement a été pratiquement immédiat (et manuel).

Bref, ça juste marche.

1 Mine de rien, la documentation chez Apple est plutôt pas trop mal (contrairement à Microsoft ? Ahah...), pour récupérer l'ensemble des paramètres IMAP et/ou la manière dont la configuration doit être réalisée. J'ai l'impression qu'ils touchent plus aux standards que certaines autres sociétés, et j'ai un peu l'impression de retrouver les premiers pas avec Google et GMail au début des années 2000.