Jules

Publié le 08/03/2022

Zibal est un petit g√©nie. Ses inventions auraient d'ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas dou√© pour le bonheur et Zibal, malgr√© ses dipl√īmes, se retrouve √† 42 ans vendeur de macarons √† l'a√©roport d Orly.

Un jour, devant son stand, appara√ģt Alice, une jeune et belle aveugle qui s'appr√™te avec son labrador Jules √† prendre l'avion pour Nice o√Ļ elle doit subir une op√©ration pour recouvrer la vue. L'intervention est un succ√®s mais, pour Jules, affect√© √† un autre aveugle, c'est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses rep√®res. Compagnons de mis√®re, ils n'ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.

Sympa √† lire (comme souvent avec Van Cauwelaert ūüôÉ), mais pas inoubliable.

Il y a quelques bons moments, le récit est très fluide, mais il ne se passe finalement pas grand chose: juste un ingénieur un peu perdu qui se fait jeter de partout, une ancienne aveugle qui recouvre la vue et qui se cherche et un gros chienchien qui bave partout au service de tout le monde. Il n'y a pas grand monde de plus, juste quelques figures supplémentaires qui alimentent le récit; l'histoire avance toute seule, qu'ils soient là ou pas.